Ft4a : Un nouveau site de torrent légal

Le partage de fichiers en peer-to-peer est souvent associé au téléchargement illégal. Mais le protocole en lui-même n’y est pour rien : le problème, ici, ce sont les droits d’auteur.

Ft4a (“free torrent for all” je suppose ?) est un nouveau site de torrent qui propose du contenu dont le partage est autorisé. Domaine public, licences libres… le site est encore un peu vide mais c’est une initiative intéressante et à garder à l’œil. Le site succède au défunt freetorrent.fr qui fonctionnait sur le même principe.

Le peer-to-peer a un côté pratique : il est simple à utiliser et ne nécessite pas de matériel autre qu’un ordinateur. Si l’utilisation illégale de ce protocole est très connue, il faut aussi savoir que certains sites internet l’utilisent de manière tout à fait légale, comme par exemple les instances Peertube ou Archive.org. Certains logiciels comme par exemple LibreOffice ou Gimp proposent également une alternative de téléchargement en torrent au lieu du téléchargement direct, le plus utilisé aujourd’hui.

C’est peut être un point de vue très personnel, mais il me semble que défendre l’utilisation légale du peer-to-peer pour éviter de faire interdire ce protocole est une bonne action. C’est pourquoi j’utilise à titre personnel les torrents régulièrement dans la vie de tous les jours.

Merci à tornzen pour le support de ce site qu’on vous encourage à consulter, soutenir et enrichir de nouvelles créations.

[Edit du 31/08/2019 : l’url du site a changé pour passer de ft4a.xyx à ft4a.fr]

2 réflexions au sujet de « Ft4a : Un nouveau site de torrent légal »

  1. Le nom de domaine ft4a.xyz vient d’être suspendu par le Registry (.xyz).
    Voici la réponse que j’ai reçu :
    “the Registry has placed domain on hold due to being involved in abusive operations”.
    Il semblerait que le Registry .xyz n’accepte pas les sites Bittorrent, quand bien même tout serait légal.

    Le site est de nouveau en ligne mais avec une nouvelle adresse : https://www.ft4a.fr

Laisser un commentaire