Microsoft x Open Source! Ou comment brosser les utilisateurs dans le sens du poil…

Qui l’eut crû ? Que Microsoft puisse un jour se vendre à la Free Software Foundation ? Alors qu’il est le premier à privatiser son code source? Enfin, se vendre, c’est vite dit…

En effet, après s’être acheté la plateforme GitHub, Microsoft à publié plus de 60.000 brevets en open sources, dont sa calculatrice en Mars 2019. Microsoft affirme qu’en joignant l’Open Invention Network (OIN), leur but serait d’éviter des problèmes de propriétés intellectuelles à Linux.

Plus récemment, Microsoft a inclus une surcouche Linux a son noyaux, le Windows Subsystem for Linux, qui permet d’utiliser des programmes Linux via le PowerShell. D’ailleurs, Microsoft développe aussi un Système basé sur Linux : Azure Sphere. Ce dernier s’appuie principalement pour les objets connectés. Évidemment, ces services ne seraient utilisable qu’en cloud, via les services Microsoft, et ne semblent pas totalement open source.

Pour finir, On vous à déjà dit que Microsoft à décidé de passer son navigateur web Edge sous le moteur Chromium. Et bien, il semblerait qu’ils veuillent aussi porter Edge pour Linux, mais sans rien promettre.

Conclusion:
Personnellement, je ne suis pas rassuré de voir Microsoft se rapprocher autant de la fondation Linux. Si cela peut sembler positif pour certains points, comme réduire d’avantage la frontière entre les deux Systèmes, Microsoft reste malgré tout l’une des première entreprises à collecter des données personnelles.
Tout comme Steam permet aux utilisateurs Linux de pouvoir jouer à des jeux natifs à Windows grâce a sa version de Wine, il reste un privatisateur, ne vendant qu’un droit d’utilisation aux jeux, et non le jeu lui même.

Et vous, que pensez-vous de ce rapprochement de Microsoft vers l’Open Source?

Laisser un commentaire