Journalisme et piratage : trouvons des solutions

Des journalistes s’attaquent au partage de captures d’écran d’articles sur les réseaux sociaux. En effet, la copie d’un article de journal et sa diffusion sans autorisation enfreignent le droit d’auteur, et sont donc une forme de ce qui est appelé le “piratage”. Quelles solutions apporter à ce problème ?

Cet article m’a été inspiré par la chronique de l’instant M de France Inter par Cyril Petit du 26 décembre 2019, directeur adjoint de la rédaction du Journal Du Dimanche.

La crise des journaux n’est pas nouvelle. Le modèle publicitaire étant de moins en moins efficace sur internet, les journaux sont aujourd’hui obligé de retourner à une formule payante.

Cepandant, copier n’est pas voler. Et dire que “faire une capture d’écran d’un article c’est comme arracher une page de journal”, c’est digne des plus mauvaises campagnes anti-piratage qu’on a déjà connu en france.

Je vais proposer ici quelques pistes de réflexion :

  • Poster les articles derrière un paywall temporaire puis les libérer après une certaine date comme le propose le site NextInpact.
  • Un modèle de journalisme basé sur les dons comme le proposent Basta! ou Disclose.
  • Un journaliste basé sur de l’argent public qui irait serait publié sous licence libre. Dans la même logique que la campagne Public Money, Public Code, si l’argent des impôts sert à payer les journalistes, pourquoi ne pas publier les articles dans un domaine public ou commun ? Cela serait tout à fait cohérent pour des médias publics comme Radio France ou France Télévision.
  • Un journalisme contributif comme le propose Wikinews.
  • La licence globale : une somme qui serait prélevée sur le forfait internet de chaque internaute qui servirait à financer la création culturelle en échange d’un droit de téléchargement des oeuvres. Cette logique pourrait aussi s’appliquer pour les journaux et les médias.
Illustration de la licence globale optionnelle.
Source : Doxia & Galeop sur Wikimedia Commons, licence CC-BY-SA 3.0

Voilà pour un petit tour d’horizon de ce qui existe déjà à ma connaissance, n’hésitez pas à compléter ou corriger ce que je dis en commentaire. Je rappelle au passage que ce blog est sous licence CC-BY-NC-ND et que vous pouvez à priori le screener pour le partager sans aucun problème.

Laisser un commentaire