NextCloud : Construisez VOTRE propre SERVEUR !

Connaissez-vous Google Drive ? OneDrive ? DropBox ? Ce sont des endroits sur Internet où vous pouvez stocker vos fichiers, musiques, photos, et faire des synchronisations avec différents appareils.

Le problème, c’est que ce sont toutes de grandes sociétés qui gèrent ces différentes plateformes. Les données d’utilisation de leur service peuvent parfois être revendues à des partenaires. Pour certains, ce n’est pas un problème, les données sont normalement anonymisées, et de toutes manières, “on a rien à cacher…!”.

C’est un point de vue comme un autre. Pour ma part, je ne le partage absolument pas. Mes fichiers m’appartiennent, tout comme l’utilisation que je peux avoir d’un logiciel ou d’un site web.

C’est pour cela que je vais vous présenter une manière de faire des synchronisations de fichiers, de contacts, de calendriers, à travers TOUS vos appareils. Je dis bien TOUS. Apple, comme Windows, comme Linux, ainsi qu’Android. Je suis désolé d’avance pour les utilisateurs (si cela existe encore) de WindowsPhone / Windows 10 mobile. Leur système n’est plus mis à jour, alors les applications, déjà qu’elles n’étaient pas nombreuses, vous n’y pensez pas…!

Nextcloud sur TOUS vos appareils

Petite parenthèse WindowsPhone fermée, revenons en à notre alternative à la plupart des services de synchronisation de Google. Cette alternative se nomme NextCloud.

Dans ce petit article, je vais vous expliquer comment transformer n’importe quel ordinateur de bureau en serveur avec gestionnaire de fichier, exactement comme Google Drive.

Tout d’abord, il vous sera nécessaire d’avoir un ordinateur sous Linux. Pour ma part je suis sous Debian 10 pour mon serveur, et il fonctionne parfaitement. Je vous laisse regarder le tutoriel, vous allez voir, ce n’est pas spécialement compliqué.

Installation de NextCloud

Installation de Snap

Lorsque vous êtes sur votre environnement de bureau Debian, ouvrez un terminal, et tapez ceci :

  • sudo apt-get update
  • sudo apt-get install snapd

La seconde commande permet d’installer Snap, qui nous permettra d’installer NextCloud très simplement.

Installation de Nextcloud

  • sudo snap install nextcloud

Cette commande va réellement installer Nextcloud sur votre machine.

Ensuite, il va être nécessaire que vous récupériez l’adresse IP de votre machine. Vous pouvez le faire grâce à un outil, Angry IP Scanner, présenté dans cet article. Sinon, si vous connaissez un peu le terminal de Linux, installez les net-tools, et faites la commande ifconfig, qui vous révélera l’adresse IP locale de votre appareil.

Une fois cette adresse récupérée, allez sur votre navigateur Internet et tapez l’adresse IP que vous avez récupéré. Elle sera de la forme 192.168.—.—. Et Hop ! Vous êtes sur l’écran d’accueil de Nextcloud !

Création du premier utilisateur Nextcloud

Il vous sera demandé de renseigner les informations de connexion d’un premier utilisateur, qui sera l’utilisateur root de NextCloud.Une fois ces informations rentrées, vous allez accéder à une nouvelle page, qui vous fera beaucoup penser à Google Drive.

Vous voilà arrivés avec un serveur local où vous pourrez partager tous vos fichiers avec vos appareils connectés à votre réseau local.

Conclusion

Vous avez fait le plus gros dans l’installation et la configuration de votre serveur personnel. L’installation de Linux, et de Nextcloud sont les choses qui prennent le plus de temps. Dans les prochains articles je vous montrerai comment paramétrer Nextcloud, Debian, et votre Box / Modem afin que vous puissiez accéder à ces données depuis l’extérieur, vous verrez que ce n’est pas particulièrement compliqué. Vous pouvez véritablement faire beaucoup de choses assez facilement avec Nextcloud. Des appels vidéos, comme Skype / Messenger, de la rédaction de documents telle que Google Docs / Sheets / Slides, des synchronisations de fichiers, de calendriers, de contacts, de l’écoute de musique comme Spotify / Deezer, mais gratuit…

DriftKing_DK
Application : LCDGG APP

Une réflexion au sujet de « NextCloud : Construisez VOTRE propre SERVEUR ! »

Laisser un commentaire